C’est le seul roi qu’aient engendré les États-Unis. Un gamin, né en 1935 dans une famille pauvre de Tupelo, Mississippi, et décédé quarante-deux ans plus tard, à moins de 200 kilomètres de là.

Ses fans les plus dévots ont longtemps refusé de croire à la mort d’Elvis Presley. C’est pourtant bien sa dépouille qui a été retrouvée, le 16 août 1977, dans la salle de bains de sa propriété de Graceland, à Memphis, Tennessee.

Le lendemain, la presse du monde entier titrait sur " la mort du King ", terrassé par une crise cardiaque et des problèmes digestifs. L’icône absolue devenait un martyr : victime...(Lire la suite)

Retrouvez cet article sur sudouest.fr